Biographie

22 mars 2019

>> Télécharger la biographie complète

Mimmo Jodice est né en 1934 à Naples, ville où il vit et travaille. Il est l’un des photographes italiens les plus influents de la seconde moitié du XXe siècle.

Dès son plus jeune âge il aime l’art, le theater, la musique classique et le jazz; comme un autodidacte il s’adonne au dessin et à la peinture, mais au débute des années soixante il découvre la photographie. Il commence alors une série d’expérimentations sur les matériaux photographiques et sur les possibilités de la photographie, non pas comme un moyen purement descriptif, mais comme un instrument créative.

Pendant ces années-là Mimmo Jodice, par l’intermédiaire de son galeriste Lucio Amelio,  vit très proche des plus importants artistes d’avant-garde qui fréquentaient Naples: Warhol, Beuys, De Dominicis, Paolini, Kosuth, Kounellis, Nitsch et beaucoup d’autres.

Jodice est particulièrement sensible aux nouvelles idées et s’adonne toujours plus à la photographie créative par des travaux de recherche conceptuels.

Sa première exposition est présentée au Palais Ducal de Urbino en 1968 et en 1970 au Diaframma de Milan une autre exposition intitulé Nudi dentro cartelle ermetiche, avec un texte de Cesare Zavattini.

En 1970 il est invite à tenir des cours expérimentaux à l’Académie des Beaux Arts de Naples, où il enseignera Photographie jusqu’en 1994.

La révolution sociale des années soixante-dix mobilise Mimmo Jodice qui tourne résolument son appareil sur la vie de rue mais également sur toute une humanité en marge, dans les prisons, les hôpitaux et les hospices. Son regard distancé est alors comparable à celui d’un anthropologue à l’étude. Son travail connaît un fort retentissement social faisant l’objet de plusieurs ouvrages dont Il ventre del colera et Chi è devoto. Feste popolari in Campania.

En 1980 il publie Vedute di Napoli  où Jodice entame une nouvelle recherché sur la réalité, travaillant sur la définition d’un espace urbain vide et inquiétant d’une mémoire métaphysique. Cette recherché marquée un tournant dans son langage: ses photographies s’éloigneront toujours plus de la réalité et seront toujours plus immerges dans une dimension visionnaire et silencieuse.

En 1981 il participe à l’exposition Expression of Human Condition au San Francisco Museum of Art avec Diane Arbus, Larry Clark, William Klein, Lisette Model.

En 1995, confirmant la consécration définitive de Jodice sur la scène internationale, est publié, en éditions américaine, italienne et allemande, le livre Mediterraneo, suivi d’une importante exposition hébergée au Philadelphia Museum of Art.

En 1998, il publie le volume Paris. City of Light, avec une exposition à la Maison européenne de la photographie de Paris.

En 2009, deux grandes expositions, accompagnées d’une importante anthologie (Mimmo Jodice), rendent hommage à son œuvre; l’une au Palais des Expositions de Rome, l’autre à la Maison Européenne de la Photographie de Paris, sous la direction de Jean-Luc Monterosso.

En 2011, le musée du Louvre invite Jodice pour la réalisation d’un projet lié au musée et à son patrimoine artistique: Les yeux du Louvre, exposé ensuite en 2012 au Musée National d’Art Contemporain de Thessalonique au sein de l’exposition Le Musée dans le musée.

En 2012, sa recherche sur la ville de Montréal, intitulé Villes sublimes-Sublime cities, est exposée au Musée McCord.

En 2015, Jodice expose Jodice Canova à la Fondation Francesco Messina et Mediterranean  au Festival Photomed à Beyrouth.

En 2016, le Musée d’Art Contemporain MADRE de Naples consacre à Mimmo Jodice la plus grande et la plus complète rétrospective, sous la direction de Andrea Viliani. En 2018, le Musée d’Art Contemporain MADRE publie aussi une monographie sur son travail: Mimmo Jodice. Attesa/ Waiting (da/ from 1960).

En 2017, la Fondation MAST de Bologne inaugure l’exposition Gli Anni Militanti  sous la direction de François Hébel.

En 2018 le Musée Eretz de Tel Aviv présente son célèbre projet Mediterraneo, exposé ensuite dans toutes les capitales d’Afrique du Nord. Toujours en 2018, à la Biennale de la Photographie de Moscou, il expose Attesa, Eden  et Transiti, au Musée Multimedia Art.

Mimmo Jodice reçoit également le prestigieux Prix Antonio Feltrinelli en 2003. En 2003, son nom entre dans l’Enciclopedia Universale dell’Arte Garzanti et dans l’Enciclopedia Treccani. En 2006 l’Università degli Studi Federico II de Naples lui confère le doctorat honoris causa en architecture. En 2011 lui vaut la distinction de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, décernée par le Ministre Français de la Culture et de la Communication. En 2013 l’Académie d’Architecture Université de la Suisse italienne lui décerne le doctorat honoris causa en architecture.

Monographies de l’auteur:

CHI E’ DEVOTO, Esi, Napoli, 1974; VEDUTE DI NAPOLI, Mazzotta Milano, 1980; TEATRALITà QUOTIDIANA A NAPOLI, Ept, Napoli 1982; NAPLEA UNE ARCHEOLOGIE FUTURE, Bibioteque National Paris, 1982; GIBELLINA, Electa, Milano 1982; UN SECOLO DI FURORE, Editer, Roma 1985; SUOR ORSOLA, Mazzotta Milano, 1987; LA CITTA’ INVISIBILE, Electa Napoli, 1990, PASSE’ INTERIEUR, Contrejour, Paris, 1993;  MEDITERRANEAN, Aperture, New York 1995; PARIS, CITY OF LIGHT, Aperture, N.Y. 1998; EDEN, Leonardo Arte, Milano 1998; REAL ALBERGO DEI POVERI, F. Motta Editore, Milano 1999;  ISOLARIO MEDITERRANEO, F. Motta Editore 2000; OLD CALABRIA, F. Motta Editore, Milano 2000; MIMMO JODICE: RETROSPETTIVA 1965-2000, Galleria d’Arte Moderna, Torino 2001; INLANDS, Visions of Boston, Skira  Milano 2001;  NEGLI ANNI SETTANTA, Baldini e Castoldi, Milano 2001;  MIMMO JODICE, Motta  Editore, Milano 2003; LIGHT, Damiani Editore 2006; SAN PAOLO, Skira Editore, Milano 2004;  CITTA’ VISIBILI,  Charta, Milano 2006;  LIGHT, Ediz. Damiani, Bologna 2006; PERDERSI A GUARDARE, Contrasto, Roma 2007; ITALY, LOST IN SEEING, Thames & Hudson, Londra 2007;  ROMA,  Johan & Levi, Milano 2008; TRANSITI, Electa Napoli, 2008; MIMMO JODICE, Federico Motta Editore, 2010; NAPLES INTIME, Silvana Editoriale, Milano 2010; POMPEI, Contrasto Editore,2010; LES YEUX DU LOUVRE, Actes Sud, Parigi, 2011; VILLES SUBLIMES, Musée McCord, Montreal 2012; CANOVA, Marsilio 2013; ARCIPELAGO DEL MONDO ANTICO, 2014; MIMMO JODICE. ATTESA/WAITING (DAL/FROM 1960), Electa, Milano 2018.

Expositions personnelles:

Memorial Federal Hall, New York 1985 ; Musée  Réattu, Arles 1988; Philadelphia Museum of Art, 1995; Kunstmuseum Dusseldorf, 1996; Maison Européenne de la Photographie, Paris 1998 ; Palazzo Ducale di Mantova, 1998; Museo di Capodimonte, Napoli 1998; The Cleveland Museum of Art, Cleveland 1999; Galleria Nazionale di Arte Moderna, Roma 2000;  Castello di Rivoli, Torino 2000; Galleria d’Arte Moderna, Torino 2000; MassArt, Boston 2001; Wakayama, Museum of Modern Art, Japan 2004, The Museum of Photography, Moscow 2004; MASP – Museu de Arte de Sao Paulo, 2004; MART – Museo di Arte Moderna e Contemporanea di Trento e Rovereto, 2004; Galleria d’Arte Moderna, Bologna 2006;  Spazio Forma – Centro Internazionale di Fotografia, Milano 2007; Museo di Capodimonte, Napoli 2008; Palazzo delle Esposizioni, Roma 2009; Maison Européenne de  la Photographie, Paris 2009; Museo del Louvre, Parigi 2011; Museo Museo McCord, Montreal 2012; Museo d’Arte Contemporanea, Salonicco 2012; Accademia Architettura, Mendrisio 2013; Moontower Foundation, Francoforte, 2013; Stadtische Museum, Jena 2013; Hotel des Arts, Toulon, 2014; Foto Boario, Modena 2014;  Photomed, Beirut 2015; Museo Madre, Napoli 2016; Mast, Bologna 2017; Museo Eretz, Tel Aviv; Multimedia Art Museum, Mosca 2018.

>> Download Biografia Integrale